Centre Inffo
Actualité de la formation

← Retour à l'accueil

Événement

Un Hackaton consacré à la formation
N° 3 - Janvier-Février 2018

Pendant 33 heures, le cercle Apprendre ensemble a organisé mi-octobre un hackathon réunissant des acteurs de la formation avec pour objectif de relever des défis autour des formations digitales et d’un management bienveillant.

C’est l’été indien sur le campus bucolique du groupe Crédit agricole à Montrouge, au sud de Paris, en ce samedi 15 octobre après-midi. Au sein des locaux flambant neufs de l’Université d’entreprise du groupe bancaire se déroule un “hackathon” (marathon de hackers, voir encadré), pendant tout le week-end (33 heures d’affilée exactement). Les organisateurs ? Le cercle APE (Apprendre ensemble), un collectif de passionnés d’éducation et de formation créé en 2015 et qui compte aujourd’hui 900 membres dans le monde francophone. Le titre de ce “marathon interactif” : “Apprendre ensemble de 3 à 99 ans à l’ère du digital”.

Huit groupes pluridisciplinaires

Responsables de formation d’entreprises, universitaires, “start-upers”, étudiants, professionnels de l’éducation et des RH, près de 200 participants sont attendus pour relever 8 “défis” sur les thèmes des formations digitales et du “management bienveillant”.

Dans les salles réparties sur les deux étages du bâtiment, les huit groupes pluridisciplinaires commencent à phosphorer autour de problématiques telles que “le pilotage et la collecte de la data à travers la formation”, “le vécu d’une intégration immersive et collaborative au sein d’une organisation”, ou encore “l’apprentissage en situation de handicap grâce à la 3D”. “Ces défis, ces thématiques nous ont été soumis en amont par les participants”, précise Dorothée Cavignaux-Bros, ingénieure pédagogique, l’une des organisatrices du hackathon.
Circulant d’un étage à l’autre du bâtiment, telles des abeilles dans une ruche, les participants ont revêtu des t-shirts distinctifs : violet pour les organisateurs, orange pour les “coachs interdéfis” (les facilitateurs au sein des groupes) et blanc pour les participants.

“Avec ce hackathon et avec d’autres types d’événements que nous organiserons dans les mois qui viennent, nous souhaitons explorer les façons d’apprendre ensemble. Nous avons déjà écrit un livre collaboratif et animé un Mooc”, explique Denis Cristol [1], le créateur du cercle, chercheur associé à Paris Ouest Nanterre. Il a eu l’idée de la démarche après un séjour d’étude au Canada.

L’approche connectiviste

Arrivée le matin même de sa Suisse natale, Virginie Guignard-Legros est la responsable du Cercle APE International. Selon elle, la raison d’être de ce hackathon est de tourner le dos aux méthodes d’apprentissage traditionnelles. “Nous privilégions l’approche connectiviste, horizontale, qui permet d’enrichir sa connaissance grâce à celle que nous apportent les autres. Les apprenants deviennent des professeurs et vice-versa”, explique-t-elle, tout en transmettant en direct notre entretien à sa communauté éducative francophone ! “J’ai pour objectif, pendant ce hackathon, de rédiger un e-book [livre électronique] sur les outils collaboratifs, les visioconférences et les usages pratiques des nouvelles technologies”, explique cette spécialiste de l’accompagnement de projets innovants en matière de formation.

En version originale

Pour résoudre les défis qui vont rythmer ce hackathon, entre deux conférences explorant le rapport entre “l’humanisme et le digital”, les participants sont invités à recourir aux méthodes de créativité et de “design thinking” (co-créativité impliquant des retours de l’utilisateur final). Objectif : réaliser des prototypes ainsi que des “pitchs” (synthèse de projets en un petit paragraphe) lors de la séance finale de restitution, le dimanche, dès 15 heures. On pénètre dans un vaste espace de “brainstorming” (remue-méninges) et, soudain, on aperçoit un robot suivi de près par une dizaine de collégiens, apprentis journalistes, qui se relaient pour interviewer les participants aux défis.

Travailler la nuit, un gain de temps !

Pour vivre au mieux ces 33 heures de hackathon, chacun a pris ses dispositions. Des matelas sont disposés dans une grande salle à l’étage. Virginie Guignard-Legros a réservé un hôtel. “Je dois récupérer quelques heures”, sourit-elle. “La valeur ajoutée du hackathon est de permettre à des gens qui aiment créer la nuit de le faire en toute liberté. C’est également un gain de temps pour tout le monde”, pointe Jocelyne Turpin, présidente d’une agence parisienne qui accompagne les entreprises dans la migration vers le digital learning.

Directrice de l’Université d’entreprise du Crédit Agricole (160 collaborateurs), Christelle Chappaz est ravie d’inaugurer ses locaux avec le premier hackathon organisé par le cercle APE. “Cette démarche est totalement en phase avec l’approche innovante et ouverte que j’essaie d’impulser dans cette structure”, se réjouit-elle.

Pour financer cet événement, dont le budget avoisine les 15 000 euros, les membres du cercle ont, d’une part, vendu en ligne leur ouvrage collectif Osons le cercle d’apprentissage et, d’autre part, fait appel à des mécènes et à des partenaires (Total, Médecins du Monde, Erasmus+, Dassault Système, Cegos, etc.), présents lors de l’événement. “Il y a eu aussi beaucoup d’huile de coude”, sourit Denis Cristol. 

Le Hackathon

À l’origine, un hackathon est un rassemblement de développeurs informatiques réunis pour réaliser de la programmation collaborative. Forgé à partir des termes “hack” (création/modification de programmes informatiques) et “marathon”, son principe est de faire travailler non-stop de petites équipes de deux à six personnes pendant une durée comprise entre 24 et 48 heures. Objectif : favoriser l’émergence d’idées novatrices. Les hackathons de la Silicon Valley sont les plus célèbres.
La célébrissime fonction “Like” (J’aime) de Facebook est née lors d’un hackathon.

par Éric Delon, Centre Inffo, 2018

[1Denis Cristol est également directeur de l’ingénierie et des dispositifs de formation du CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale).

Partager  

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre

Articles par mots-clés

Décryptage Dispositif Édito Emploi Entreprise Événement Outil Recherche Stratégie

L'agenda de l'innovation

• 16 mai – Chasseneuil-du-Poitou (86) – Créathon : « Ce que le numérique fait à l’espace éducatif francophone »

Des équipes de trois à cinq personnes réparties à l’Atelier Canopé de Chasseneuil-du-Poitou, à Cobalt, sur les campus numériques francophones de l’AUF dont celui d’Alexandrie, et dans des lieux du monde entier vont concourir afin de donner vie à un projet unique autour de l’éducation, du numérique et de la francophonie.

Plus d'infos sur : Campus e-éducation
• 17 mai – Saint Denis (93) – Innovations pédagogiques et technologiques dans l’apprentissage
Plus d'infos sur : CNAM
• 18 mai – Caen (14) – Innovations : l’approche des pédagogies et structures alternatives

Ce colloque proposera des conférences, des tables rondes, des ateliers-débats, pour échanger sur les pratiques professionnelles, croiser les regards du terrain et de la recherche, dresser un état des lieux et dessiner les perspectives à venir en matière d’innovation à l’échelle des collectifs et des établissements scolaires, du primaire au secondaire, des structures alternatives aux structures de retour à l’école.

Plus d'infos sur : CEMEA
• 25 mai – Caen (14) – Living lab « Innover dans l’orientation et la formation »

Un parcours d’innovation participative ouvert aux acteurs et bénéficiaires de la formation.

Plus d'infos sur : Université de Caen Normandie
• Du 8 au 10 juin – Sainte-Croix (26) – Festival de l’innovation pédagogique

Le festival de l’innovation pédagogique propose aux consultants, coachs, formateurs, RH et managers, d’innover et d’oxygéner leurs pratiques sur des thèmes sensibles d’actualité. Il est consacré cette année à la « conduite du changement ».

Plus d'infos sur : https://www.know-futures.com/fr/blog/formation-fip-n14
• 19 juin – Nantes (44) – Peut-on reproduire la réalité dans l’apprentissage par le jeu ?

Cette conférence s’intéresse à la ludopédagogie ou pédagogie par le jeu, aux serious games, à la gamification des apprentissages… autant d’innovations digitales impliquant différentes formes d’approches ou de simulation de la réalité du travail au service de la pédagogie.

Plus d'infos sur : Eventbrite
• 20-22 juin – Montpellier (34) – Apprendre, transmettre, innover à et par l’université

L’innovation, le numérique, l’hybridation, les Humanités Numériques, les nouvelles compétences à acquérir pour les étudiants, l’accompagnement des enseignants du supérieur, telles seront les thématiques du colloque.

Plus d'infos sur : AEM
• 22 juin – Paris (75) – Innover pourquoi ? Quelles innovations pédagogiques pour transformer votre établissement ?

EducPros propose un temps d’analyse avec des experts sur les enjeux de l’innovation pédagogique dans l’enseignement supérieur et de nombreux retours d’expériences d’établissements.

Plus d'infos sur : EducPros
• 22 juin – Toulouse (31) – 4ème Grand forum de la pédagogie AGO : innover avec la multimodalité

Un forum pour découvrir comment le MOOC est presque dépassé, comment faire une salle de formation augmentée dans un espace apprenant qui intègre le numérique, comment faire bouger pour faire réfléchir, gamifier plutôt qu’utiliser des serious games, mettre en scène théâtralement pour comprendre, danser en entreprise pour fabriquer des projets.

Plus d'infos sur : AGO Formation
• Du 27 au 29 juin – Paris (75) – Digital Learning Day 2018

Trois jours intenses dédiés au Digital Learning.

Plus d'infos sur : Digital Learning Day
• 10 et 11 juillet – Rennes (35) – Université d’été : accompagner les acteurs de l’enseignement supérieur pour réussir la flexibilisation des parcours

L’objectif de l’Université d’été est de rassembler les principaux représentants des acteurs de l’enseignement supérieur afin de les faire travailler de manière active et collaborative sur la thématique de la flexibilisation des parcours.

Plus d'infos sur : super-numerique.gouv.fr

Archives