Centre Inffo
Actualité de la formation

← Retour à l'accueil

Stratégie

Lancement du premier fonds d’investissement de l’EdTech
N° 4 - Mars-Avril 2018

Le marché de l’EdTech, ces entreprises numériques pour l’éducation et la formation, décolle en France et en Europe, profitant de la digitalisation à marche forcée du marché. Créé en novembre dernier, Educapital est le premier fonds d’investissement à se positionner sur ce secteur prometteur.

« Il y a un véritable potentiel de croissance pour ces start-up digitales qui proposent des solutions innovantes aux acteurs de l’éducation et de la formation professionnelle. Et la France est en train de structurer son écosystème. Nous ciblons des entreprises technologiques qui ont entre trois et cinq ans d’existence sur des tours de table de 1 à 10 millions d’euros pour accompagner et soutenir leur développement », précise Marie-Christine Levet, cofondatrice et présidente du fonds Educapital.

Décollage de l’EdTech

Cette entrepreneuse du web, ex-dirigeante du moteur de recherche Lycos et du fournisseur Club Internet lance cette initiative alors qu’aux États-Unis de grands fonds de capital investissement comme Learn Capital ou Rethink Education ont su faire grandir les start-up américaines de l’EdTech. Aujourd’hui ces dernières, à l’instar de Coursea et de Khan Academy investissent le marché français de l’EdTech. En France, le secteur se développe mais a encore du mal à attirer les investisseurs qui ne maîtrisent pas toujours les spécificités et les circuits complexes du marché de la formation. Créé en mars 2017, l’observatoire de la EdTech réunit les acteurs du numérique pour l’éducation et la formation en France pour les rendre visibles et promouvoir leurs activités. En tout, près de 300 start-up innovantes ont été identifiées en France et plus de 3 000 en Europe.

45 millions d’euros

En France, l’EdTech est sous-capitalisée. Ainsi, selon l’observatoire de la EdTech, seules 33 % des start-up ont déjà levé des fonds et 66 % d’entre elles espèrent en lever en 2017. Educapital est doté, dans un premier temps, de 45 millions d’euros apportés par Hachette Livre, Bayard, la famille Leclercq ou encore la Banque publique d’investissement Bpifrance « Nous avons pour objectif d’investir dans une petite vingtaine de jeunes entreprises innovantes en France mais aussi en Europe », ajoute Marie-Christine Levet. Les jeunes pousses ciblées par le fonds d’investissement peuvent avoir développé une technologie liée par exemple à la réalité virtuelle, une plateforme collaborative ou encore une application pour les téléphones mobiles. « C’est la formation professionnelle qui porte le plus le marché  », déclare Marie-Christine Levet.

par Catherine Trocquemé, Centre Inffo, 2018
Partager  

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre

Articles par mots-clés

Décryptage Dispositif Édito Emploi Entreprise Événement Outil Recherche Stratégie

L'agenda de l'innovation

• 10 et 11 juillet – Rennes (35) – Université d’été : accompagner les acteurs de l’enseignement supérieur pour réussir la flexibilisation des parcours

L’objectif de l’Université d’été est de rassembler les principaux représentants des acteurs de l’enseignement supérieur afin de les faire travailler de manière active et collaborative sur la thématique de la flexibilisation des parcours.

Plus d'infos sur : super-numerique.gouv.fr

Archives