Centre Inffo
Actualité de la formation

← Retour à l'accueil

Événement Dispositif

La boutique-école des Apprentis d’Auteuil réouvre à Marseille
N° 3 - Janvier-Février 2018

Skola est un magasin éphémère ouvert à Marseille par l’Ouvre-Boîte, la pépinière d’entreprises des Apprentis d’Auteuil. Une nouvelle promotion vient de commencer à accueillir les clients.

Jusqu’à la fin de l’année, dix jeunes sont formés en accéléré au métier de la vente. Ils travaillent chez Skola, un magasin éphémère à Marseille, relancé par l’Ouvre-Boîte, la pépinière d’entreprises des Apprentis d’Auteuil. Au printemps dernier, la même opération a permis à 80 % des apprentis de trouver un travail ou de poursuivre une formation.

C’est une vraie boutique de 150 mètres carrés, installée au deuxième étage des Terrasses du Port, un centre commercial de Marseille. Chez Skola, plusieurs marques de prêt à porter, comme Kulte et Kaporal, présentent leur dernière collection. Dix apprentis vendeurs, appelés “skolistes”, accueillent les clients. Tous étaient volontaires parmi 300 candidats, une centaine de plus que lors de la première opération en mars 2017. “Nous en avons retenu douze au départ, pas davantage, pour pouvoir mieux gérer les questions de logement, de santé et de mobilité”, explique Laura Zouaoui, chef de projet chez Skola. Puis “deux ont déjà trouvé un travail”. Un jury mixte composé de professionnels du commerce, des ressources humaines et de psychologues du travail a sélectionné cette nouvelle promotion, sans jamais demander un CV ou une lettre de motivation. La première opération, au printemps dernier, a été un succès. Sur vingt apprentis, dix-sept ont été embauchés, dont huit en CDI. Skola à Marseille fermera ses portes le 9 décembre mais une troisième saison est déjà programmée pour le mois de février 2018. 

La formation des “skolistes”

Les apprentis “skolistes”, travaillant au magasin éphémère de Marseille, sont formés par le groupe École Pratique, qui relève de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI). En deux mois et demi de formation, ils suivent d’abord des cours théoriques dans une classe aménagée au fond du magasin. “On leur apprend ce qu’est un produit ou une gamme, ils acquièrent une culture commerciale”, précise Pierre-Luc Rocamora, l’un des formateurs. Dès qu’un client entre dans la boutique, la formation devient très pratique.

À 20 ans, Estelle, une des jeunes de cette promotion, retient ainsi qu’on ne dit pas “Bonjour, puis-je vous aider ?” mais “Bonjour, comment puis-je vous aider ?” Nuance !
Parfois, le client ne s’aperçoit pas qu’il a affaire à un apprenti. Laura Zouaoui, chef de projet chez Skola, en tire un avantage : “Le jeune est confronté immédiatement à la réalité, dit-elle. C’est ce qui nous permet de le rendre opérationnel en moins de trois mois.” Un stage de deux semaines dans un autre magasin doit ensuite finaliser la formation.

Les ventes financent une partie de la formation

À Marseille, l’opération coûte un peu plus de 88 000 euros. Plus de la moitié, 52 000 euros, est financée par Agefos-PME Paca. Le reste du budget est assuré par les Apprentis d’Auteuil et le Collectif pour l’emploi de la CCI de Marseille. 10 000 euros récoltés grâce aux ventes des articles du magasin devraient compléter le financement. La fondation des Apprentis d’Auteuil va ouvrir également au printemps prochain une autre boutique-école, à Beauvais (Oise). 

par David Aussillou, Centre Inffo, 2018
Partager  

Inscrivez-vous gratuitement à la lettre

Articles par mots-clés

Décryptage Dispositif Édito Emploi Entreprise Événement Outil Recherche Stratégie

L'agenda de l'innovation

• 10 et 11 juillet – Rennes (35) – Université d’été : accompagner les acteurs de l’enseignement supérieur pour réussir la flexibilisation des parcours

L’objectif de l’Université d’été est de rassembler les principaux représentants des acteurs de l’enseignement supérieur afin de les faire travailler de manière active et collaborative sur la thématique de la flexibilisation des parcours.

Plus d'infos sur : super-numerique.gouv.fr

Archives